Les Recensements

En 1667, Louis XIV édicte l'Ordonnance de Saint-Germain-en-Laye, qui recommande d'établir un double registre d'état civil, à des fins de dénombrement de la population française. Sous l'Ancien Régime les dénombrements étaient exprimés en "feux" ce mot étant pris dans le sens foyer, famille. Pour estimer le nombre d'habitants d'après celui donné en feux on peut appliquer le coefficient multiplicateur 5. Certains dénombrements donnaient le nombre de gabelant (sujets de 8 ans et plus), la gabelle étant un impôt sur le sel. Dès 1790, la notion de feux disparait.

 

Avant la Révolution française, très peu de recensements sont organisés sur l’ensemble du territoire.

 

Depuis 1801, un recensement général de la population a été organisé tous les cinq ans, jusqu'en 1946 (sauf quelques-uns supprimés ou retardés en temps de guerre). Cette opération étant jugée trop coûteuse et difficile à organiser, les gouvernements successifs ont essayé d'espacer la date du recensement suivant.

 

Aux Marats 

L’étude des différents recensements de Marats datant de 1749 à aujourd’hui nous permet de trouver une multitude de renseignements sur le village et ses habitants.

 

Bien sûr ces recensements nous informent sur le nombre d’habitant que comptait le village à différentes époques, mais pas seulement. Effectivement on y retrouve aussi parfois leur âge ou leur tranche d’âge, leur métier, la rue où ils logeaient, leur état de santé ou encore leur religion.

 

 

v     Etude démographique des Marats

v     Anciens métiers exercés aux Marats

 

 

 

  << Histoire                                                                           Vie du Village >> 

 

Accueil
Histoire
Recensements
Vie du Village
Le Cadastre
Paysage
Agriculture
Eglise XV-XVIème siècle
Procès verbal du 20 septembre 1707
Monuments Historiques
Saint-Médard
Les Calvaires
Le Lavoir
Monument aux Morts
Cartes Postales
Liens utiles
Contact
Recensements
© 2014 MARATS